Changer de région

La filière céréalière

La Production

Première économie agricole et agroalimentaire de France métropolitaine, la Bretagne est une grande région d’élevage où les cultures céréalières tiennent également une place importante. Avec 36 % de la surface utile agricole (SAU), soit 617 310 hectares en 2014, elles occupent une superficie équivalente à la moyenne nationale, réparties dans 28 000 exploitations.

Sur cette vaste avancée maritime, aux paysages diversifiés, aux terres riches et naturellement azotées, le blé tendre et le maïs grain représentent à eux seuls près de 80 % de la production céréalière, celle-ci étant complétée par l’orge, l’escourgeon, le triticale et l’avoine.

Le climat de la péninsule bretonne, sa pluviométrie abondante et ses températures douces en hiver favorisent la culture céréalière, notamment celle du maïs, et permettent de réduire les recours à l’irrigation. Ainsi, les prélèvements d’eaux souterraines et de surface effectués par l’agriculture bretonne se limitent à 3 % des prélèvements effectués par l’ensemble de la région, soit 3 m3/ha contre 133 m3/ha pour la moyenne nationale.

Un impact environnemental maîtrisé

Depuis plusieurs années, la filière céréalière bretonne fait de l’environnement une de ses priorités.
La profession agricole a également engagé des efforts importants depuis une vingtaine d’années, pour limiter les risques de pollution des eaux par les engrais et les produits phytosanitaires :

  • mise en place de bandes enherbées le long des cours d’eau,
  • implantation de couverts végétaux,
  • utilisation d’outils de pilotage des apports d’azote aux stricts besoins des plantes.


La communication, la formation, les diagnostics d’exploitations mis en place dans ce cadre contribuent encore aujourd’hui à faire évoluer les pratiques agricoles. En Bretagne, ce sont notamment 3 000 exploitations qui ont été diagnostiquées dans le cadre d’Aquasite®, diagnostic délivré par ARVALIS-Institut du végétal, sur les risques liés aux produits phytosanitaires sur l’exploitation.

Des investissements importants et innovants sont consacrés à l'amélioration de l'environnment, notamment via le réseau Bretagne Environnement Plus. En outre, un Programme de maîtrise des pollutions d’origine agricole (P.M.P.O.A.) a été mis en place, depuis 1994, au niveau régional. Son objectif est d’aider les agriculteurs à adapter leurs équipements et leurs pratiques afin de maîtriser au mieux l’impact de leur activité et de préserver la qualité des eaux.

Une agriculture diversifiée en développement

La volonté bretonne d’une agriculture diversifiée, fondée sur des pratiques et des produits d’excellence, est à l’œuvre dans la création d’une filière de qualité dédiée au blé noir. Initiée par l’association Blé noir tradition Bretagne-Gwinizh du Breizh, cette filière a été récompensée, en 2010, par un Trophée de l’Agriculture durable, décerné par le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Pêche, et sa Farine de blé noir a obtenu l’indication géographique protégée (IGP), reconnaissance européenne marquant le lien entre le produit et le territoire dont il est issu.

Les céréales bio représentent quant à elles désormais 12 266 hectares, soit 2 % des surfaces céréalières.

FranceAgriMer FranceAgriMer Site du ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire
Carte des régions française Nord-Pas-de-CalaisPicardieHaute-NormandieBasse-NormandieIle-de-FranceChampagne-ArdenneLorraineAlsaceBretagnePays de LoireCentreBourgogneFranche-ComtéPoitou-CharentesRhône-AlpesAquitaineMidi-PyrénéesLanguedoc-RoussillonPacaAuvergne

Survolez la carte et sélectionnez votre région*

bretagne

*Les régions Corse et Limousin ne sont pas disponibles